Regard sous influence

par | Sep 15, 2015 | 1 commentaire

Je voyage avec l’espoir de rencontrer le monde dans sa réalité. Pour le voir avec mes yeux, le goûter avec mes papilles, le sentir avec mon nez.

Avant le départ, j’ai trop lu, entendu et vu des images, et mon esprit part souvent gros d’idées préconçues, qui s’avèrent généralement fausses. Je pensais naïvement qu’elles ne tardaient pas à être remplacées. Je le pensais avant de constater un étrange phénomène.

En dépit du fait que j’arrive avec des a priori « conscients », et alors même que la réalité semble vite effacer les fausses idées, j’ai pu constater lors des plusieurs voyages, que j’ai tendance à saisir plutôt des images qui vont dans leur sens ! C’est à dire que je me mets en premier lieu à photographier tout ce qui abonde dans le sens des images préconçues. Comme si je plaçais toute mon énergie à découvrir in situ ces images. Par exemple, je vais me sentir attiré par la forme d’anciens monuments, par l’habillement traditionnel… qui sont les images les plus médiatisées car les plus exotiques, celles qui veulent nous faire « rêver », comme on le martèle dans les médias. À cause d’elles il me faut un certain temps et beaucoup d’énergie pour atterrir dans le nouveau lieu.

Nous vivons et évoluons sous influence. Même notre regard est soumis à ce subtil formatage auquel il semble difficile, voire impossible, d’y échapper. Il faut le savoir.

Voyager est une tentative de désintoxication. Je me déplace en état d’alerte.

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInPin on PinterestEmail this to someoneShare on Tumblr